En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal logo ACTA logo AGROSUP Dijon logo Chambres d'agriculture logo Institut de l'élevage region_bourgogne_franche_comte logo RMT SPYCE

polyculture-élevage transition agroécologique

Les 3 thèmes du colloque

Chaque intervention doit interroger la pertinence des systèmes de polyculture-élevage, identifier les conditions de son application ou les éventuelles controverses soulevées par sa mise en œuvre. Les communications sous forme de témoignages devront préciser ce qui est original, innovant et transposable concrètement, sans masquer les difficultés de mise en œuvre des expériences présentées.

Thème 1 : La diversité des systèmes de polycultures élevages et leurs performances aux échelles fermes et territoires

« La » polyculture élevage est en réalité une pluralité de modalités d’organisation entre productions animales et végétales. Pour décrire cette diversité, les intervenants apporteront des éléments sur les méthodes de caractérisation des modalités d'interactions entre culture et élevage, les formes organisationnelles requises dans ces systèmes agricoles et sur les méthodes d’évaluation des impacts économiques et environnementaux.
Ils pourront aussi renseigner les performances et l’efficience des systèmes, notamment au prisme de la crise actuellement traversée par l’élevage. Les évaluations proposées peuvent renvoyer à la durabilité, à la résilience face aux aléas ou encore aux services rendus par ces systèmes.
Cette diversité sera analysée à l’aune des modèles sous-tendus : vers plus d’autonomie, agro-écologique, et aussi en rapport avec l’économie circulaire.

Thème 2 : La polyculture élevage : entre histoire, trajectoires et avenir

Des forces majeures de nature sociale, économique et politique tendent vers la simplification des systèmes d’exploitation, souvent traduite par une spécialisation. Cette rationalité a sa cohérence, mais la simplification par la spécialisation est-elle la seule voie ?
Il apparaît que les politiques agricoles, l’organisation des filières et l’organisation du système de Recherche - Formation -Développement contribuent aux verrouillages sociotechniques des systèmes de production agricole.
Même dans ce cadre, les systèmes de PCE ont leur place et il s’agit d’imaginer la manière de les maintenir aux côtés du modèle dominant, de leur construire une image moderne. Cette modernisation peut également mobiliser les technologies de l’agriculture numérique et de l’élevage de précision.

Thème 3 : La polyculture élevage dans le quotidien des formateurs, conseillers et politiques

Chercher, Enseigner, Conseiller et Décider : il s’agit de montrer comment accompagner ces types de systèmes  vers plus d’efficience, de performances au moyen  des outils (de l’outil technique pour le conseil  à la politique publique) existant et aussi innovants, sans faire l’impasse sur  des manques identifiés pour former et conseiller.
Les contributions pourront porter sur  les initiatives pédagogiques dans l'enseignement agricole technique et supérieur pour intéresser les étudiants, les futurs conseillers et agriculteurs à ces systèmes de polyculture-élevage ; les retours d’expériences des conseillers qui interviennent dans des exploitations (ferme avec FAF, ferme bio, fermes écologiquement intensives,…) ou des associations d'exploitants (échange entre exploitations, assolement en commun…) qui visent à faire du lien entre cultures et élevage et les personnes composant ces collectifs.
De plus, les politiques publiques et les instruments mis en place au travers de celles-ci (MAEC systèmes, SFIE…), méritent aussi la réalisation d’un bilan sur leur efficacité.

___________________________________________________________________________________________

Les intervenants, sur la base d’expériences passées ou récentes, apporteront des éléments sur les conditions du maintien et du développement de la PCE :

  • en faisant le lien avec l’organisation du travail,
  • en montrant comment rendre attractif un système a priori complexe,
  • en identifiant des profils de compétences appropriés pour conduire ces systèmes,
  • en déployant un argumentaire (économie circulaire, économies de gamme, résilience, …)  qui réponde aux attentes des agriculteurs et de la société,
  • en identifiant des leviers favorables au maintien et/ou au développement des systèmes PCE. Ils pourront être d’ordre sociétaux (tels que de nouveaux modes de consommation, des attentes des consommateurs en termes d’image, etc…) ou d’ordre institutionnel (tels que des primes environnementales, aide à l'embauche, à la formation, pour faciliter la réorganisation des terres, etc.).

Sont aussi conviés à faire partager leurs initiatives, des acteurs qui sont favorables à une agriculture diversifiée (coopératives, acteurs du développement rural, du tourisme, des SIQO, du bio, des labels et allégations santé…).

Il s’agira de sortir du paradoxe entre les vertus supposées ou déclarées de la PCE et la réalité observée par un éclairage sur les conditions d’adoption des solutions techniques permettant une forte interaction culture/élevage et apportant une performance élevée (durabilité, résilience). Par exemple, il pourrait être intéressant d’évoquer les raisons pour lesquelles des expériences ayant fait leurs preuves sur un plan technique et économique ne se diffusent pas, comme le constat du développement limité de la luzerne, des associations de cultures, des méteils….