En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal partenaires 1 partenaires 2 ESOF2018

rencontres écologie paysages colloque SFE IALE

 Rencontres d'Ecologie des Paysages 2017

Orateurs invités

Les Rencontres d’Ecologie des Paysages 2017 seront organisées autour des cinq sessions suivantes:

  • Influence des nouvelles données d’observation sur les représentations des paysages
  • Paysages visibles et invisibles
  • Approches multi-espèces, multi-échelles, multi-sites en écologie des paysages pour comprendre les dynamiques de la biodiversité
  • Intérêt des concepts de l’écologie des paysages pour la cartographie des services écosystémiques
  • Apports de l’approche dite « européenne » de l’écologie des paysages pour la gestion durable des territoire

Un orateur invité introduira chacune de ces sessions.

christine

Christine Fürst Présidente IALE-World - Dept. Sustainable Landscape Development, Institute for Geosciences and Geography, Halle, Allemagne.

Conférence d'ouverture des Rencontres d'Ecologie des Paysages 2017

 

Modelling of social-ecological systems - challenges and approaches - Christine Fürst

Global challenges such as an expected growth of the world population to 9.7 billion in 2050 (11.2 billion in 2100) and resulting pressures on natural systems to ensure food, energy and water security require complex analytical approaches to harmonize human needs and intervention opportunities with natural processes. Thus, the concept of social-ecological systems became famous as basis for understanding the interactions between human and natural subsystems. A variety of different modelling approaches was developed to depict these the underlying cause-effect relations at different scales. Particularly explorative modelling approaches such as cellular automata, Bayesian Belief Networks or Agent-based Models are known to provide a frame that helps to reflect particularly well system properties such as unpredictability or context sensitivity. Combined with geographical information systems and process-based eco-hydrological models, these models support the testing of social-ecological system responses to management interventions or land cover changes. A problem in modelling consists still in the integration of multiple scales. While, for instance, Agent-based Models are mostly focused on local scales (“communities”), cellular automata or Bayesian Belief Networks can help to estimate also system behavior at upper scales, but on the expenses of higher uncertainty and loss of information. With this talk, I intend to present a vision how a clever combination of different modelling approaches can help to address better scale overarching interactions in support of improved information for territorial planning.

 

vincent

Vincent Bretagnolle CEBC-CNRS, Chizé, France

Conférence introductive de la session "Approches multi-espèces, multi-échelles, multi-sites en écologie des paysages pour comprendre les dynamiques de la biodiversité"

 

pascal

Pascal Marty EVS-CNRS, ENS Lyon, France

Conférence introductive de la session "Apports de l’approche dite « européenne » de l’écologie des paysages pour la gestion durable des territoire"

 

Apports de l’écologie des paysages à la gestion durable des territoires - Pascal Marty

Les notions issues de l’écologie du paysage sont progressivement passées dans le vocabulaire et les pratiques d’aménagement des territoires et dans les référentiels de l’action publique. Au-delà d’outils théoriques qui permettent de spatialiser et d’organiser l’action publique dans l’espace l’action publique, l’écologie du paysage peut également être un levier pour décloisonner le traitement des questions sociales et des questions environnementales, pour permettre une reconnexion des habitants des territoires à la nature et pour prendre en compte les interactions entre humains et organismes vivants non-humains.

 

p_maurel_web

Pierre Maurel IRSTEA, Montpellier, France

Conférence introductive de la session "Influence des nouvelles données d’observation sur les représentations des paysages"

 

Nouvelles ressources en Observation de la Terre pour les représentations des paysages - Pierre Maurel et Sandra Luque

Ces dernières années, les capacités en Observation de la Terre ont considérablement progressé  en termes d’imagerie multi-capteurs (optique, radar, lidar, hyperspectral) et multi-résolutions (Landsat 8, Sentinel, SPOT 6-7, Pléiades, drone…), de modalités d’accès à ces données (open source ou accès mutualisé) et de traitement numériques de données massives et hétérogènes. La communauté scientifique nationale en observation de la Terre s’est aussi fortement structurée avec la création des pôles thématiques, dont le pôle Theia pour les surfaces continentales, en lien avec les acteurs des politiques publiques. Combinées à des données in-situ, ces nouvelles ressources démultiplient les capacités de suivi de l’environnement, notamment des socio-écosystèmes que sont les paysages, ceci à des échelles d’espace et de temps beaucoup plus fines qu’avant. Elles permettent aussi de mieux décrire certaines pressions anthropiques (artificialisation, pratiques agricoles et sylvicoles), certains états et processus écologiques ainsi que le résultat d’interactions complexes (enfrichement, fragmentation d’habitats naturels, déprise…). Nous donnerons un aperçu de ces nouvelles ressources ainsi que les modalités d’accès. Nous illustrerons ensuite à travers quelques exemples issus de travaux de la communauté nationale comment le couplage entre ces ressources, des données de terrain et des modèlent permettent d’améliorer le suivi et la compréhension de la structure de la matrice et des dynamiques paysagères.

 

jerome_sueur

Jerome Sueur MNHN, Paris, France

Conférence introductive de la session "Paysages visibles et invisibles"

 

Paysages audibles et inaudibles: concepts et premiers apports de l'écoacoustique - Jerome Sueur

Issue du comportement animal, la bioacoustique s'immisce depuis quelques années dans les thématiques de l'écologie. Devenant ainsi écoacoustique, elle s'intéresse au suivi des populations animales d'intérêt écologique, à la description et à la compréhension des guildes et des communautés animales et, enfin, à la composition et à l'évolution des paysages sonores. L'écoacoustique analyse les sons d'origine naturelle non pas comme porteurs d'une information dans les systèmes de communication ou d'orientation des animaux mais comme indicateurs d'un état écologique. Par des techniques de suivi automatique, l'écoacoustique permet de réaliser des échantillonnages à des échelles temporelles et/ou spatiales importantes et de collecter de larges jeux de données qui peuvent être facilement conservés et partagés pour des analyses écologiques multi-échelles. Les paysages sonores, quatrième dimension invisibles des paysages, sont traditionnellement divisés en biophonie, anthropophonie, et géophonie. L'écoacoustique s'attache, entre autres, à essayer de mesurer les importances relatives de ces trois composantes afin d'étudier la structure et la dynamique spatiale et temporelle des paysages. Ces paysages peuvent être audibles à l'instar des paysages sonores terrestres, difficilement perceptibles comme les milieux cavernicoles ou les canopées, ou inaudibles comme les paysages aquatiques, les paysages endophytes, les paysages infra- ou ultra-sonores.

 

jlm

Jean-Louis Martin Vice-président SFE - CEFE-CNRS, France

Conférence de clôture des Rencontres d'Ecologie des Paysages 2017

 

L’Ecologie des paysages, d’où vient-elle et où devrait-elle aller ? - Jean-Louis Martin et Clélia Sirami

Après avoir présenté les racines de la notion de paysage et un bref  historique de l’écologie des paysages comme objet de recherche, nous développerons un argumentaire sur ce que la prise de conscience des changements liés aux activités humaines a amené comme évolution dans cette discipline. Nous discuterons en particulier la prise en compte toujours plus importante de la notion de dynamique des dits paysages. Nous conclurons autour de trois ambitions : quels inconnus à explorer, quelle interdisciplinarité, et quelle implication de l’Ecologie des Paysages dans les grands enjeux environnementaux.